Face à la pluralité d’offres accessibles sur Internet, les marques vivent une importante mutation marketing. Plus besoin de se déplacer, d’essayer avant d’acheter, ou encore toucher le produit, tout est accessible en quelques clics. Face à la facilité et la souplesse qu’offre le e-commerce, tisser un lien relationnel avec ces consommateurs toujours plus intraitables devient le challenge numéro un.

 

Aujourd’hui, il n’est plus seulement question de packaging, de savoir-faire, ou de lieu de fabrication. Le curseur se place à présent sur les valeurs de la marque, les expériences qu’elle propose à ses consommateurs, et non sur une stratégie de “vendre à tout prix”.

Paris, capitale exigeante au coeur des tendances, et sa population avertie forment un formidable laboratoire quand il s’agit de nouveaux concepts et d’expériences. Le Grand Réservoir analyse pour vous trois cas pratiques qui ont pour dénominateur commun de s’installer efficacement dans la vie des parisiens et de créer la surprise.

 

La tendance du “bien chez soi” : quand Adidas accompagne l’appartement Chez Simone.

 

Atelier adidas – Chez Simone  © Twitter Adidas France

 

Imaginé par le cabinet Nuts & Architects, en collaboration avec deux blogueuses sport Julie Aubert (Mademoiselle Run) et Aurélia del Sol (Je suis bonne), l’appartement Chez Simone ouvre ses portes en Septembre 2016, un lieu cocon “comme à la maison” et proclamant des valeurs fortes : bien bouger, bien manger, et bien vivre. Un espace sportif inspirant qui dispose d’une cuisine pour préparer et manger sainement.

 

Un positionnement qui raisonne avec les valeurs d’Adidas qui décide, 6 mois après le lancement du lieu, de s’y impliquer en rejoignant la “colocation”. Chez Simone leur donne l’occasion de créer un point de contact unique avec une clientèle privilégiée, qui peut tester in situ les nouvelles technologies de l’équipementier, prendre des cours avec des coachs de la marque mais aussi rencontrer des athlètes. Comme l’énonce Nathalie Beguinot, Brand Communication director d’Adidas France « Notre ambition est de s’associer aux creators qui ont une longueur d’avance, et ce pour toutes nos catégories. Chez Simone illustre parfaitement cela et soutient notre histoire Women qui prend tout son sens sur 2017. […] les valeurs fondatrices de ce partenariat, nous ont incitées à créer cette colocation évidente et authentique, et que l’on a toutes hâte de développer pour répondre aux besoins de la parisienne ».

 

Atelier adidas – Chez Simone  © Twitter Adidas France

 

Victime de son succès, Chez Simone déménage à la rentrée dans le 2ème arrondissement de Paris, dans un lieu plus grand (450m2) en amplifiant l’expérience sportive en intégrant à son projet un espace de coworking, un coin chill ainsi qu’un espace dédié aux prises de parole et conférences.

 

Une initiative qui a dû certainement inspirer Lisa Gachet, fondatrice du blog et de la marque Make My Lemonade et qui ouvrira son premier magasin quai de Valmy, dans le 10è arrondissement, pour présenter les collections de sa marque, et qui sera également composé d’une galerie, d’un espace mercerie, d’un autre dédié aux ateliers “Do It Yourself” (patronage, art floral…), mais aussi un comptoir permettant, via une application, de choisir patron et tissus, d’un espace sérigraphie et enfin d’un café.

 

L’implication d’une marque au sein d’un lieu engagé : quand AXA s’associe au club féminin MONA.

 

Atelier AXA – Mona  © Twitter AXA

 

Installé rue de Turenne du 13 octobre au 10 décembre 2017, Mona est un lieu éphémère dédié aux femmes, et plus particulièrement à celles qui veulent entreprendre. 450 m2 composés d’une bibliothèque féministe inspirante, d’un coworking, d’un café  ou encore d’un espace d’échange, accessibles à tous gratuitement. A cette occasion, AXA prend place dans un bureau intitulé “l’office AXA”, au sein duquel les visiteurs peuvent venir faire part de leurs projets et se faire coacher en “one-to-one” par une conseillère, ou encore participer à des “Tea talks” inspirants. En s’associant avec Mona, la marque Axa ne raconte pas seulement son histoire, elle la co-écrit avec ses clientes en leur donnant des opportunités pour entreprendre.

 

De la matière première au produit fini : quand Leroy Merlin prend le pari des fablab avec son partenariat avec Techshop et stimule l’esprit créatif de ses clients.

 

TechShop Leroy Merlin Ivry ©techshoplm.Fr

 

Depuis bientôt 3 ans, le distributeur français Leroy Merlin s’introduit sur le marché des makers en construisant plusieurs fablabs (dont un récemment à la station F), en prenant exemple sur son partenaire américain Techshop. Avec plus d’un million investi, le premier atelier de fabrication aux 150 machines (impression 3D, taille de la pierre, travail du métal, découpe du bois, du plastique, travail du textile, fraisage, soudure, découpe laser, etc..)  jouit d’une superficie de 2000m2 et se situe à Ivry-sur-Seine, accolé à un magasin de la marque. Selon le DG de Leroy Merlin, Thomas Bouret, il ne s’agit pas d’un investissement purement financier, « Ce n’est pas l’ouverture classique d’un nouveau magasin, ces Tech Shop, d’une manière ou d’une autre, serviront Leroy Merlin. Ils nous servent déjà, d’ailleurs : cela rejaillit sur notre image, cela augmente la valeur perçue de la marque, ce ne sont pas de petites choses ”.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER
(Articles sur l'innovation des usages, actualité du Grand Réservoir)
NOTRE NEWSLETTER
LE GRAND RÉSERVOIR contact@legrandreservoir.com

15 / 17 rue Vulpian, 75013 Paris

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER
(Articles sur l'innovation des usages, actualité du Grand Réservoir)
NOTRE NEWSLETTER