Notre champion commence par une victoire 

 

Achille Nebout porte haut les couleurs du Grand Réservoir en remportant sa 1èrecourse en solo : la petite course In-Shore de la Solo Maître Coq.

 

Il devance Armel le Cléac’h (Voile Banque Populaire) et Benjamin Schwartz (Action contre la faim).

Ce matin il s’élancera pour un second parcours côtier au large des Sables d’Olonne.

Challenger pour sa première participation et sa première course en solitaire, parmi 47 skippers, il affronte des légendes telles que Michel Desjoyeaux ou Loïck Peyron.

 

Une allégorie du positionnement du Grand Réservoir

 

Tous les concurrents utilisent, et ce pour la première fois, le même bateau, le Figaro Bénéteau 3. C’est donc par l’usage que se fera la différence, tout comme Le Grand Réservoir démontre dans chacune des compétitions pour la ville de demain que c’est sur les usages que porte la différence, et in fine, la victoire !

 

La voile est également le symbole d’une transition écologique réussie. Celle où l’utilisation des énergies renouvelables et de savoir-faire parfois anciens ne transige pas sur la performance.

 

Le skipper s’adapte aussi en permanence au contexte, à son environnement et aux conditions climatiques. Une belle image pour notre vision de la ville qui doit à chaque fois respecter l’esprit des lieux, en plus d’évoluer au gré de dynamiques conjoncturelles.

 

C’est donc une vision de l’immobilier qui prône la fluidité contre l’immobilisme que représente notre soutien à Achille Nebout, une vision où le commerce n’est plus entravé par la contrainte du 3/6/9, et où  les espaces ne sont plus dédiés à un usage unique ni à une exploitation limitée…

 

Enfin et surtout, le soutien du Grand Réservoir pour le jeune skipper Achille Nebout est à l’image de notre engagement dans les programmes immobiliers : il s’inscrit sur la durée (c’est la seconde année déjà) et démontre notre volonté de soutenir l’émergence de nouveaux talents.

 

C’est, nous l’espérons, à l’heure de sa victoire, une preuve de notre capacité à dénicher les meilleurs talents. Encore bravo Achille !